lundi 18 septembre 2017

L'Autre, tome 2, Le maître des tempêtes


Résumé:

Après avoir vaincu Jaalab, la Force, Natan et Shaé vont à Paris défier Onjü, le Coeur de l'Autre. Maître des tempêtes, il sème la désolation dans le monde par des catastrophes naturelles. Leur rencontre avec un Guide aveugle, Emiliano, les conduit à se séparer. Natan rejoint sa Famille et tombe dans le piège tendu par sa cousine. Seul, il est condamné…

L'avis d'Audrey:

Nous retrouvons Shaé et Natan qui doivent désormais traquer le cœur de l'Autre. Après avoir vaincu sa force dans un combat au corps à corps ils doivent trouver comment venir à bout de son cœur. Comment traquer un cœur, si ce n'est par les sentiments, le cœur lui- même?

Tout ce tome suit les personnages qui évoluent et tissent leurs sentiments. la relation entre Natan et Shaé est encore plus forte, et tellement compliqué, une romance magnifique de simplicité. Avec de très belles scènes et répliques, toujours poétiques, l'auteur nous offre un couple phare attachant et un final qui annonce une suite étonnante. 

J'ai été portée par ce nouveau tome, ou Pierre Bottero ajoute encore plus de force à son récit, davantage d'action et davantage d'amour. Tout le récit se fait plus intense. La saga monte crescendo.

Certes il y a des bons sentiments et beaucoup de jolies répliques peu naturelles, mais c'est tellement beau ! Ça fait du bien de lire du Pierre Bottero, on devrait le prescrire sur ordonnance !

Bref une saga étonnante qui ne manque pas de rythme de rebondissements et d'émotion.

J'enchaîne avec le tome 3 aussitôt, car il est très dur de quitter l'univers de Bottero lorsqu'on termine un de ses romans.

A lire et à relire...

jeudi 14 septembre 2017

L'Autre, tome 1, Le souffle de la hyène


Résumé:


Natan habite au Canada, il excelle dans tous les sports au point que c'en est étrange. Shaé vit près de Marseille. Elle possède, tapie au fond d'elle-même, une Chose qu'elle ne maîtrise pas. Lorsqu'ils se rencontrent à Marseille, ils comprennent que leurs existences sont liées…
Après avoir échappé à des individus sans visage et des créatures infernales, ils sont recueillis par la famille de Natan et pénètrent dans la Maison de l'Ailleurs. Mais l'Autre, triple et terrifiante incarnation du Mal, les y traque…

L'avis d'Audrey:

Fan inconditionnelle de Pierre Bottero, je me gardais précieusement, comme un trésor, la série "L'Autre" que je n'avais jamais lue. Repoussant à chaque fois, tristement consciente qu'il n'y aura plus de série de ce grand écrivain, j'ai attendu, attendu...
Et je découvre aujourd'hui une série très différente de "La quête d'Ewilan", "Du pacte des marchombres" ou des "âmes croisées"... Mais finalement, un fil conducteur les relient toutes. Et dans ce récit de monde parallèle qu'ouvrent des portes j'ai cru voir le lien direct avec "Les âmes croisées". Il paraît que Bottero imaginait aussi une nouvelle série qui réuniraient tous les descendants de ces personnages... Nous n'auront malheureusement pas le bonheur de la lire ni de connaître la suite des "âmes croisées". 
Cela étant, dans "L'Autre" j'ai retrouvé l'idée de "Voie", de "Destin", de maître et élève ou de "Guide", et j'ai retrouvé de belles répliques entre deux jeunes gens matures et sensibles.

Que dire sinon de l'histoire en elle-même, je n'ai pas franchement été emballée. Un peu difficile à résumer, l'histoire est un mélange de supers héros aux pouvoirs extraordinaires, de voyages dans des mondes parallèles et de traques avec des méchants, des monstres et des loups garous... A cela une trame de fond avec une histoire de pouvoir, de grandes familles puissantes et d'une autre dimension qu’ouvrent des portes... j'ai eu du mal à adhérer à tout ça. De plus, cet Autre, le mal ultime à combattre, m'est apparu abstrait. Rien n'est pourtant compliqué, n'oublions pas que nous sommes en littérature jeunesse et Bottero use très bien de son style clair et agréable pour nous narrer cette histoire fantastique. Mais j'avoue que je n'ai pas autant accroché à cet univers qu'à l'univers Fantasy de ses autres séries célèbres. 

En attendant, il faut reconnaître que tout se lit avec une belle fluidité. J'ai eu envie de suivre ces deux héros attachants à souhait. Et comme d'habitude j'ai été portée par la plume toujours aussi poétique de l'auteur qui n'hésite pas à plonger Natan et Shaé dans une aventure trépidante et dangereuse, mais surtout dans un tourbillon de sentiments extraordinaires.
Bottero n'a pas son pareil pour faire parler les cœurs. Il a le don des tirades romantiques, des coups de cœur, des coups de foudre, des âmes sœurs qui se rencontrent pour ne plus vouloir se quitter... En cela il a réussi à m'embarquer complètement avec ce duo si uni.
Une très belle romance tout en finesse. Sans jamais se toucher les deux héros se disent tout, avec leurs yeux, avec leurs paroles, avec leurs silences... Ce qui nous offre quelques scènes particulièrement touchantes.
Et c'est avec ce livre que j'ai réalisé oh combien Pierre Bottero était un sacré romantique !

vendredi 8 septembre 2017

Destiny

Couverture du livre : Destiny, tome 1

Résumé:

Parfois, il faut choisir l’imperfection pour être Parfait.
Dans le monde de Celestine North, chaque citoyen doit être Parfait. Quiconque commet la moindre erreur se voit marqué du sceau de l’Imperfection.
Pour qui a pris une mauvaise décision : c’est sur la tempe.
Pour qui a menti : la langue.
Pour qui a commis un vol : la paume de la main droite.
Pour qui s’est montré déloyal : le cœur.
Pour qui s’est écarté du droit chemin : la plante du pied droit.
Celestine mène une vie parfaite au sein d’une famille parfaite et au bras du petit ami parfait. Elle pense incarner l’idéal de la société.
Et si Celestine s’était trompée ? Si c’était le système lui-même qui était Imparfait ?

L'avis d'Audrey:

Voilà bien longtemps que je n'avais lu un roman de dystopie young adult aussi poignant et haletant. J'ai été embarquée dans ce style fluide, avec une héroïne qui évolue dans la souffrance et les épreuves, se renforce et agit. Destiny est une véritable cascade d’événements, d'intrigues politique et psychologique qui se précipitent sur une fin ouverte et une grande envie de connaître la suite.

Célestine est une jeune fille parfaite sous tous rapports, elle est excellente élève fait de magnifiques projets d'avenirs avec Art son petit ami et admire au plus haut point le père de ce dernier, le juge suprême de la Guilde Bosco Crevan. Cet allié d'un jour va devenir son pire ennemi. Alors qu'elle était la petite amie, la fille, l'élève parfaite, elle va devenir une paria pour la société, accusée d'imperfection pour avoir aider un vieil homme.

Les règles sont strictes dans la nouvelles société, pour éviter tout chaos politique et toute corruption, chaque personne faisant de mauvais choix, faisant preuve de malhonnêteté ou de mensonge, est jugée Imparfaite. Elle se retrouve en marge de la société véritablement humiliée et sous surveillance. Mais pire elle sera tatouée pour rappeler à jamais sa faute. C'est cette lourde peine qu’encoure Célestine pour avoir porté secours à un Imparfait. Son monde "rose bonbon" bascule, ses alliés deviennent ses ennemis, ses rêves s'emplissent de cauchemars. A travers elle c'est toutes les failles de la société qui apparaissent aux yeux de tous, et Célestine devient très vite l'icône du changement.

Même si l'histoire n'a rien à voir, j'ai ressenti autant d'émotion qu'en lisant Hunger Games. J'ai pleuré, j'ai été bouleversée, j'ai été énervée après Célestine et je l'ai admirée... Tout à la fois. Ce tome part au quart de tour puis se fait lent, pendant pas mal de pages nous suivons Célestine qui se morfond, réfléchit, découvre la société d'un nouvel œil. Cela pose les bases de l'intrigue de fond et j'espère des récits à venir, car la fin accélère et nous laisse sur beaucoup de suspense. 
J'ai véritablement aimé ce tableau amer et le courage de cette héroïne si humaine. J'ai beaucoup aimé ses sentiments partagées, on n'est pas avec une super héroïne mais avec une jeune fille qui aimerait bien vivre normalement, revenir en arrière, et se sent  à la fois poussée par une volonté de rétablir la justice. Rien n'est tranché , tout est compliqué dans l'univers de Célestine!

Une véritable belle découverte. Une très bonne dystopie, à lire !

lundi 4 septembre 2017

Charley Davidson, tome 10, 10 tombes pour l'enfer

Couverture du livre : Charley Davidson, Tome 10 : Dix Tombes pour l'Enfer

Résumé:

VOUS SAVEZ, CES MAUVAISES CHOSES QUI ARRIVENT AUX GENS BIEN ? C’EST MOI.
Détective privé à mes heures et Faucheuse à plein temps, je me suis toujours posée beaucoup de questions. Mais « comment arrêter trois dieux maléfiques différents ? », c’est nouveau ! Le hic : l’un de ces dieux, même s’il n’en a pas conscience, est mon si séduisant mari. Est-il trop tard pour le ramener dans le droit chemin ? Entre une fugitive à protéger, un homme accusé du meurtre d’une femme toujours en vie à innocenter, et un pendentif surnaturel terrifiant à dissimuler, j’ai bien du mal à trouver quelques minutes pour sauver le monde…

L'avis d'Audrey:

Alors là on monte encore d'un cran. Encore plus d'enquêtes, plus de paranormal, et d'histoire de divinités à n'y rien comprendre, plus d'amour, plus de sensualité et de charme à la Reyes et toujours cet humour décalé à la Charley, qui revient au galop.

Charley retrouve son bureau, son appartement et ses repères après son mois passé, à tenter de retrouver la mémoire à Sleepy Hallow. Cookie, oncle Bob, Rocket, le restaurant, son ténébreux mari, ses enquêtes de détective privé... Elle retrouve tout ! bon son appartement a un tentinet changé il a des allure de loft de 300 m2, car reyes a fait quelques travaux d'embellissement. On ne s'ennuie jamais dans un bouquin de Charley. Une Charley qui cache des secrets à son mari. Un mari qui cache des secrets à sa déjantée de femme, car après tout ce ne sont que deux divinités riches, puissantes et drôles. Tout est à prendre au second degré, et comme d'habitude on ne s'ennuie pas une seconde.

D'ailleurs pour mettre un peu de piquant à ce dernier tome, l'auteur corse un peu le récit. Et si j'avoue n'avoir pas compris grand choses aux révélations du dernier volet, ce que Charley apprend sur l'identité de Reyes je me suis laissée porter, comme toujours par la narration drôle et rythmé de ces deux personnages hors du commun.
Dans ce tome Charley se méfie donc de Reyes. Quant à  lui il a aussi ses petits secrets. Un peu de distance dans le couple phare de la série ne fait pas de mal, car ne vous inquiétez pas c'est pour mieux se retrouver. Impossible de séparer ces deux là. Vous aurez droit à un chapitre de réconciliation bien chaud ! 

L'enquête principale ne m'a pas trop séduite car je l'ai trouvée très prévisible. Mais j'ai aimé découvrir ou retrouver tous ces personnages de l'univers de Charley, le procureur Parker, Pari sa copine tatoueuse, la jeune petite orpheline, Artémis qui vient au bon moment ou Osh qui est de plus en plus attachant. Sans compter Garett et ses bières, et le tout toujours servi comme à son habitude avec des descriptions de bouffe mexicaine qui nous fait saliver à chaque page. Sans oublier le sarcasme et l'humour de l'héroïne  bien pimenté comme la nourriture qu'elle affectionne

En bref un excellent tome, une série qui se rallonge mais ne s’essouffle pas et une suite qui arrive très prochainement et promet encore quelques surprises !

dimanche 3 septembre 2017

Secrets explosifs

Couverture du livre : Trace, tome 6 : Secrets explosifs

Résumé :

La mort ne parle pas, mais Kelsey connait ses secrets. En tant qu'anthropologue médico-légal au laboratoire de police scientifique du Delphi Center, Kelsey a pour mission d'identifier des corps, utilisant souvent pas plus que les tessons d'os. Sa découverte aux Philippines creuse des allusions à une histoire sinistre. Quand Kelsey se met à chercher des réponses la conduit sur la scène du meurtre de son ex-fiancé, seulement un homme peut l'aider - l'homme qui lui a brisé le coeur des mois auparavant et qui est aussi le principal suspect.

Face à un ultimatum - Kelsey ou son boulot - Gage Brewer fait la seule chose qu'un SEAL peut faire... mais cela ne veut pas dire qu'il va arrêter de désirer Kelsey. Maintenant Kelsey fuit pour sa vie et Gage est sa dernière ligne de défense. Comme les menaces s'intensifient, Kelsey se rend compte que cette conspiration va plus loin et plus haut qu'ils ne l'auraient imaginés. Avec le conte à rebours sur le complot d'un fou, le plus petit faux pas pourrais avoir des conséquences inimaginables...


L'Avis d'Alily :


Quel suspense ! Ça faisait un bail que je n'en avais pas lu de tel. Me voilà donc enchantée. Il faut dire que, dés le départ la couverture simplement magnifique m'avait charmée. Bref, parlons un peu du contenu.

J'ai toujours aimé lire des histoires d'anthropologue judiciaire. Je ne sais pas pourquoi, mais ce métier me fascine grandement alors lire des histoires où l'un des personnages principaux travaille dans ce domaine c'était déjà bien parti ! Dans ce cas ci, c'est le personnage féminin, Kelsey qui y travaille. Elle est sur un terrain dans un autre pays, on pourrait dire dangereux. Elle tombe sur des ossements humains qui l'amènent à interroger son ex fiancé, agent du FBI, Blake. Mais voilà, il est tout bonnement assassiné devant ses yeux. Elle s'enfuie donc pour quitter au plus vite le drame mais aussi pour enquêter de son côté sur ce qu'il a pu arriver.

Gage, l'ancien petite ami de Kelsey est un SEAL. Disons qu'il est entraîné pour ce genre d'histoire. Il décide de l'aider coûte que coûte car, même si il ne veut pas l'admettre, il a encore des sentiments pour elle. Alors malgré toutes les recherches que le FBI fait sur lui, il est là pour Kelsey.

Vous vous en douterez, le fait de fuir ensemble et de se connaître déjà les rapprochera davantage. Kelsey peut-elle vivre avec le fait de sortir avec un SEAL ?

J'ai beaucoup aimé ma lecture. Point de temps mort, j'ai dévoré en une seule soirée. Oui, peu de surprise car on sait qui est le tueur, mais j'aime le fil des événements que l'auteur a su bien tisser. Notamment, la naissance de la relation de Kelsey et Gage. De même j'ai aimé les personnages secondaires. 
Bref, selon moi, tous les éléments sont là pour passer une agréablement lecture.

Une romance / suspense, comme je les aime...

mercredi 30 août 2017

Frères Sanders Tome 1 : Fuite silencieuse

Couverture du livre : Les frères Sanders, Tome 1 : Fuite silencieuse

Résumé : 

Une femme se réveille dans un lit d’hôpital, sans savoir qui elle est. Elle a perdu la mémoire ainsi que son bébé. Tout ce qui lui reste, c’est la certitude qu’elle est en danger de mort. Puis, un bel étranger en colère fait irruption et lance une terrible accusation contre elle. Il fut son amant (et le père de son enfant) jusqu’à ce qu’elle disparaisse sept mois auparavant.
UNE FUITE AVEUGLE
Jake Sanders a juré qu’il ne pardonnerait jamais à Sarah Tucker, mais il n’est pas prêt à la laisser s’éloigner… surtout pas avec sa fille toujours portée disparue. S’il veut avoir une chance de récupérer son bébé, il doit aider la femme qui l’a trahi à rassembler les fragments de sa mémoire brisée… sans laisser ses sentiments prendre le dessus.
UNE FUITE POUR AVOIR LA VIE SAUVE
Hantée par des souvenirs troublants, Sarah commence à réaliser qu’elle menait une vie tissée de mensonges. Maintenant, un tueur implacable la tient dans sa ligne de mire, décidé qu’il est à lui faire payer pour les péchés de son passé. Sarah et Jake sont dans l’obligation de se faire confiance pour vaincre un ennemi qui est sur leurs talons et se rapproche inexorablement. 


L'Avis d'Alily :


J'ai beaucoup aimé embarquer dans cette intrigue et dès le départ l'auteur nous amène au cœur de l'action.

En effet, l'histoire commence lorsque Sarah tente de fuir quelqu'un en voiture. Le mauvais temps ajouté à la vitesse n'y aidant pas, elle se retrouve dans un fausset et se réveille à l'hôpital... amnésique. La police se rend à son chevet pour l'interroger sur sa fille disparue. Malheureusement, elle ne peut rien faire, elle est totalement impuissante. Elle ne se rappelle même plus qui elle est alors... Puis son ex-fiancé vient la voir à l'hôpital car cela fait 7 mois qu'il la recherche.

Son ex fiancé, Jake, est habité par une haine et une fureur à peine contenues lorsqu'il se rend au chevet de Sarah afin de savoir où est passé leur enfant, Caitlyn. Il veut à tout prix la récupérer. Il ne se doutait pas faire face à une Sarah amnésique. Il devra par contre mettre ses sentiments de côtés afin d'aider Sarah à retrouver la mémoire afin de chercher, ensemble, la piste de leur fille. Outre les différents sentiments qu'ils ont l'un envers l'autre, il y a toujours une ombre qui plane sur eux. En effet une impression de peur et de danger que Sarah ressent. Et aussi du fait que quelqu'un a tenté de la tuer à plusieurs reprises.

Bref, l'auteur nous embarque par un suspense agrémenté d'une bonne romance. On avance au même rythme que Sarah dans sa quête d'en découvrir davantage sur son passé et les raisons pour lesquelles elle a fuit son fiancé. L'auteur a bien su garder la réponse qu'on cherche depuis les premières pages, ce qui peut être frustrant. Pour ma part,  pour être franche, j'ai ressenti une grande impatience afin d'avoir les réponses à cette intrigue. Cela m'a donné envie de lire immédiatement la fin... ce que je n'ai pas fait, je vous rassure, j'ai fait preuve d'une grande volonté!

J'ai aussi beaucoup aimé les personnages qui étaient très bien décrits autant les personnages principaux que secondaires. 

Bien hâte de découvrir la suite des aventures du frère de Jake, Dylan.

Bref, une belle lecture qui m'a gardée captivé du début à la fin et pour laquelle j'ai été incapable de le lâcher avant d'avoir terminer. 
Une romance qui sort de mes lectures habituelles.

samedi 26 août 2017

La confrérie de la dague noire, tome 14, l'amant sauvage


Résumé:

Le couple préféré des lecteurs de la Confrérie est de retour…
Plus rien n’est comme avant pour la Confrérie. La Société des éradiqueurs est plus puissante que jamais, mettant à profit les faiblesses humaines pour acquérir toujours davantage de moyens, d’armes et de pouvoir. Alors que la Confrérie s’apprête à les affronter, la bataille a déjà commencé pour l’un des frères.
Rhage a échappé de peu à la mort, et le sentiment d’insécurité qui l’envahit depuis le terrifie. À l’instant même où il a le plus besoin d’elle, Mary semble s’éloigner, accaparée par sa propre quête, et la seule chose qui pourrait bien les réunir à nouveau va mettre leur monde sens dessus dessous…


L'avis d'Audrey:


Un tome de plus. 
Et si j'avoue que d'habitude, moi qui évite les série à rallonge, je ne me lasse jamais vraiment de celle ci, j'ai trouvé ce dernier tome un peu long. J'ai été émue certes par le touchant couple Mary et Rhage, dans leur manque de parentalité et leur merveilleuse complicité. Mais finalement j'ai trouvé qu'ils étaient mielleux et cucu. Tant de bons sentiments m'ont fatigués au bout d'un moment. Si la quatrième de couverture évoque le couple préféré des lecteur moi je n'en fait pas partie, car je trouve ce couple un peu trop lisse. Mary est toujours formidable en bonne psychologue à l'écoute de tout le monde. jamais elle ne fait de faux pas. Quant à Rhage, sa consommation de sucette l'a rendu gaga. Il passe d'un farouche guerrier habité par un dragon à un un cœur tendre qui pleure à la moindre occasion. Leur histoire est certes mignonne mais il m'a manqué un peu de piquant un peu de dispute, comme ce que nous a habitué l'auteur avec les autres personnages.

Par contre j'ai particulièrement aimé le personnage d'Assault et son aventure au sein de la glyméra qui apporte quelques surprises.

Quant aux cheminement de l'histoire de Xcor et de Layla, ce n'est toujours pas fini. J'aime beaucoup leur romance et voulait enfin y voir une issue. Et bien toujours pas ! Et ça aussi a eu le don de me lassé. L'auteur nous fait languir depuis pas mal de tomes déjà, et comme j'ai l'impression que le prochain tome portera sur Assault il n'est pas du tout dit que nous ayons un livre sur ce couple improbable. Ce que j'attends depuis longtemps. 

En bref, un volet qui joue sur les bons sentiments, le thème de  la paternité et de la maternité dans un couple. Il y a ici moins de scènes de sexe et plus de réflexions et de répliques à la "je t'aime, moi aussi" et blablabla... de larmes qui coulent .... ça m'a lassé, j'ai trouvé ça lourd et peu crédible. Pour des guerriers on frise presque la guimauve. Heureusement que V. et Lassiter sont là pour jouer les rebelles cyniques ou amusants. Ils apportent un peu de drôlerie dans ce tableau.

Mais comme je suis curieuse je tenterai les tomes suivants car je veux suivre les mauvais garçons que sont Assault et Xcor. 

mardi 22 août 2017

L'incroyable voyage de M. Fogg

Couverture du livre : L'incroyable voyage de M. Fogg

Résumé:
Quand Nora, David et Simon montent dans la voiture de leur prof de français, ils comprennent vite que ce n’est pas la meilleure des idées. Partir en vacances avec M. Fogg, à la recherche du grand amour de David, c’est complètement dingue ! Encore plus si on sait que la fille n’existe pas. Qu’elle a été inventée de toute pièce pour emmener Fogg dans l’aventure et le distraire de sa propre vie. Et si ce road trip leur révélait à tous qu'il leur appartient d'apprécier chaque moment, maintenant. Quitte à avoir le cœur brisé ou la tête pleine de nouveaux rêves


L'avis d'Audrey:

J'avais particulièrement aimé "Un amour de Geek" et passablement "Dans le cœur d'Alice". Là ce dernier roman  de Luc Blanvillain se situe entre les deux. J'y ai retrouvé un peu d'humour, pas mal de littérature, des situations de vie où l'on peut s'y retrouver, des histoires amoureuses qui s’emmêlent... mais hélas des situations invraisemblables si peu crédibles. Néanmoins, le tout forme un joyeux cocktail. 
Les prologues sont sympathiques à souhait, et m'ont bien fait sourire. Quant à la fin, elle est assez étonnante. Entre les deux j'ai trouvé le récit assez jeune et un peu long. A vrai dire sans les multiples références et envolées lyriques de l'auteur je me serais ennuyée. Mais c'est là tout le charme de cet auteur, nous embarquer avec ses mots, utiliser ce qu'il connait le mieux, comme M. Frogg, la littérature et l'user à foison...
Finalement, en tournant la dernier page j'ai regretter de quitter si tôt les personnages. Je me suis dit que Luc Blainvillain, sans nous faire croire à la belle histoire d'amour nous embarque dans un petit détour inattendu. Le roman est moins lisse qu'il n'y parait sous ses aspects de gentille fable, de roman jeunesse sur un raod-trip entre trois ados et leur prof c'est plus les réflexions existentielles de David et les citation de M.Fogg qui m'ont émue, qui m'ont accrochée.

je dirais que mon avis sur ce roman est donc en demi teinte. J'y salue le style et l'humour de l'auteur, mais je me suis ennuyée sur la trame du récit que j'ai trouvée un peu longue et souvent lourde.
Pourtant, ce qu'il en ressort c'est une impression très positive car Luc blanvillain a quand même réussit à m'embarquer à me faire adorer le personnage de David et à compatir sur le sort des autres.

Un joli et sympathique roman jeunesse de toute évidence !

mercredi 16 août 2017

Dernières adaptations ciné


2016-2017 a été assez riche en adaptations ciné. 
Voici un roman young-adult récemment adapté au cinéma que j'ai testé pour vous !
"Damnés" ou "Fallen", premier tome de la série de Lauren Kate

Résultat de recherche d'images pour "fallen"

L'avis d'Audrey sur le film:


Je ne peux pas dire que j'ai trouvé que c'était un bon film. C'est assez lent et l'ambiance est pesante. Mais concernant l'adaptation du fameux roman de Lauren Kate, j'ai trouvé que dans l'ensemble le film était très fidèle. 
Alors certes il y a des choix narratifs différents, comme souvent dans les adaptations. Mais j'ai bien aimé la voix off du début, en prologue, qui explique l'histoire des anges déchus et revient sur ce que nous, lecteurs, apprenons uniquement dans le dernier tome. Cela a le mérite de nous éclaircir sur une histoire assez confuse dans le premier livre de la saga. 
L'héroïne Luce est mystérieuse, on apprend asse vite ce qu'il lui ai arrivé, et cela m'est apparue, encore une fois bien plus clair que dans le livre. J'ai même préféré le personnage à l'écran que celui du roman. Elle semble plus sûre d'elle. Bien que fragile, elle prend des risque et tente de s'affirmer. 
Quant à Sword & Cross,  le lycée pour jeunes à problèmes, il est réellement à l'image du roman, avec son ambiance glauque, sa piscine d'un autre temps et ses occupants tous bien mystérieux. Le décors de cette histoire est un personnage à part entière, et j'ai vraiment pris plaisir à découvrir ce lieu en images.
J'ai de même beaucoup aimé les personnages secondaires, notamment Penn qui est véritablement fidèle au roman et même encore plus attachante. 
Par contre si Cam joue son rôle de mauvais arçon à la perfection, j'ai été déçue par Daniel, le fameux amoureux transi. Je l'imaginais plus charismatique. D'abord il n'a pas ses magnifiques yeux violets, difficile à trouver chez un acteur, mais je n'ai pas retrouvé en lui ce héros romantique digne des plus grands romans. Il m'a manqué un peu plus de passion dans son jeu. 


Dans l'ensemble j'ai trouvé que les décors et les personnages secondaires étaient véritablement fidèles et même plus que dans le roman. Quant aux deux héros je n'ai pas été très convaincue.  Mais cela m'a fait plaisir de découvrir à l'écran une des premières saga young adult que j'ai découverte... 

dimanche 13 août 2017

Mind Games

Mind Games par Terry

Résumé:

Dans un monde où les gens passent leur temps dans les mondes virtuels auxquels ils sont connectés grâce à des implants, les individus ont perdu la notion de la réalité. Celle-ci a d’ailleurs perdu tout attrait et ceux qui décident d’y passer leur vie, les Refusants, sont condamnés aux destins les plus médiocres.
Luna est la fille d’une célèbre hackeuse disparue en mission. Elle possède la capacité de rester totalement consciente tout en étant connectée. Cependant, les voyages dans le Vide, tissu infini de possibilités virtuelles créé par la CoPra (Compagnie parasensorielle de réalité artificielle développant l’ensemble des systèmes informatiques et des mondes virtuels), la rendent malade et Luna a choisi d’être une Refusante.
Mais lorsqu’elle est sélectionnée par la Corporation pour un test virtuel qui lui ouvrira la porte des meilleures universités et garantira son avenir, elle décide toutefois de tenter sa chance. Son succès pourrait lui fournir une occasion unique?: celle de mettre fin, de l’intérieur, à l’emprise que la Corporation exerce sur les consciences et à la dictature du virtuel. Celle, aussi, de comprendre enfin la disparition de sa mère…


L'avis d'Audrey:

Ce livre est assez riche. L'intrigue se tisse au fur et à mesure et se découpe en plusieurs parties. Des parties qui s'enchaînent et ne se ressemblent pas. Il y a une réelle évolution et l'histoire porte son lot d'actions de rebondissements et de retournements de situations qui me seront très difficiles de vous résumer. Je vais donc m'en tenir à mon ressentis.

Nous sommes dans une dystopie, ou roman d'anticipation qui prend des airs d'un Matrix revisité pour ados. On n'est pas loin de l'histoire du film culte de science-fiction qui évoque un monde futuriste post apocalypse devenu essentiellement virtuel. Une société factice largement manipulée par un monde virtuel imposé. Dans ce contexte seul une personne capable de voir la réalité peut faire changer les choses. Dans Matrix il s'agissait de Neo ou l’Élu, dans Mind Games c'est Luna, cette jeune lycéenne rebelle qui ne veut et ne peut réellement se connecter comme tous les autres jeunes de son âge.

Autour du destin de Luna beaucoup d'intrigues, certains événements prévisibles dont j'ai regretté avoir anticipé et que l'héroïne semble être la seule à ne pas voir. D'autres événements, par contre, ont réussi à me surprendre. Dans tous les cas il se passe pas mal de choses dans ce récit. Pas mal en effet car c'est un one shot et au moins on a un début et une fin sans devoir attendre la suite au prochain tome. 

Dans l'ensemble j'ai été prise dans le tourbillon de cette histoire où l'auteur nous attrape sans jamais nous lâcher. Luna est une héroïne sympa à suivre, ainsi que Gecko. Et il fut assez intéressant d'évoluer dans ce monde virtuel proposé par l'auteur, le monde des Hackers. De plus, le récit nous plonge dans un troisième monde parallèle celui du Vide. Ne m'en demandez pas plus, je n'ai pas vraiment tout saisi et j'ai été un peu perdue dans ces trois dimensions parallèles. Ce monde abstrait qu'est le vide est une dimension propre aux Hargens, un autre type de Hackers, ceux qui parviennent à manipuler le Vide. Cela étant, le tout est bien écrit, maîtrisé par Teri Terry.

Bref un roman adressé aux jeunes, comportant certaines nouveautés, beaucoup de déjà vu, quelques complications et pas mal d'invraisemblances, mais dans l'ensemble j'ai trouvé le tout bien mené. J'ai été prise au jeu et été embarquée dans cet univers étonnant du début à la fin. En somme, je n'ai pas quitté le roman, ni ne me suis ennuyée une seconde et j'ai particulièrement aimé la fin proposée par l'auteur.

Au final je pense que Mind Games est un bon roman young-adult. Une histoire particulièrement dense qui a réussi, malgré les bémols évoqués plus haut à me captiver et je ne doute pas qu'il arrive à séduire les jeunes lecteurs friands de mondes virtuels...

Merci à De La Martinière. J pour cette lecture étonnante !

La prophétie



Résumé :
1689. Le trône d'Ecosse est vacant. Sur la route de Dunfallandy, Ellen Graham tombe dans une embuscade alors qu'elle courait prévenir son cousin d'un complot. Elle est sauvée par un Highlander, James MacCurrie, qui la prend sous sa protection et l'emmène chez lui à Torridon où les attend son frère jumeau Neil, le laird du domaine. Très vite, l'impétueuse Ellen sème la discorde entre James, qui a su troubler son coeur, et Neil, qui la considère comme une intruse. Au risque de précipiter la guerre, comme le prédit la prophétie des MacCurrie...


L'Avis d'Alily :

Ellen Graham est une jeune femme unique. Célibataire, elle aime parler politique avec son cousin qu'elle adore, John, lui même très impliqué dans les affaires du trône. Ils tentent de monter une armée pour récupérer le pourvoir et offrir le trône au roi de leur choix. Bref, un soir, lorsqu'elle pensait être seule, elle surprend une conversation sous son toit, celle d'un complot pour assassiner John, parti dans sa quête de rallier les Highlanders à sa cause. Elle se fait une mission ! Tenter de lui apporter la nouvelle afin qu'il se mette en sécurité. Elle part donc, seule dans la nuit, avec son valet et sa femme de chambre. Évidemment, rien n'est simple pour une jeune femme voyagent sans escorte, et elle se fait attaquer. Par chance, un Highlanders vient à son secours... c'est de cette façon qu'elle rencontre James.

James Mac Currie est le cadet des Mac Currie. Cadet de peu, car le plus vieux est né 4 minutes avant lui. Son jumeaux Neil a hérité de la terre et du titre après que leur père soit mort. Malgré tout, James appuie son frère et l'aide dans sa quête de voir venir un avenir sans guerre. Pour se faire, il part à la rencontre de John au rassemblement de celui-ci afin d'en savoir plus sur ce qui le pousse à se rebeller. Sur son chemin, il sauve Ellen d'une attaque. La prenant sous son aile, il décide de la ramener à son cousin , sans savoir pourquoi elle y tient tant. Plus il est avec elle, plus il est séduit.

J'ai beaucoup aimé suivre ce couple. Ellen est très déterminée et rien ne l'empêchera de retrouver son cousin qu'elle aime tant pour le sauver. Elle est têtue et très courageuse. Elle n'hésite donc pas à suivre son cœur et aller sur la route même si c'est dangereux pour elle. James est aussi un personnage que j'ai aimé suivre. Surtout dans sa relation hors du commun avec son frère. Le développement de l'histoire sur la prophétie est intéressante à suivre.

Une bonne romance historique que j'ai aimée lire. Une suite est écrite, Prédestinés, portant sur le frère de James, Neil.  Nous pourrons donc avoir le développement de la fameuse prophétie, mais aussi, en découvrir plus sur ce frère peu évoqué dans ce tome.

Story of a girl

Couverture du livre : Une fille comme ça 

Quatrième de couverture:

J’avais treize ans quand mon père m’a surprise avec Tommy Webber.
Tommy avait dix-sept ans.
Je ne l’aimais pas.
L’histoire remonte à presque trois ans.
Depuis, mon père ne m’a plus jamais regardée dans les yeux.

  
Deanna voudrait se débarrasser de cette réputation de fille facile qui lui colle à la peau. Elle l’a décidé  : cet été sera celui de la seconde chance. En trouvant un petit boulot dans la pizzeria du coin, elle compte mettre de l’argent de côté. Suffisamment pour partir loin de cette ville, loin des préjugés, loin de cette image qui ne lui ressemble pas.
Elle n’imaginait pas que le prix à payer pour se racheter une vie serait si élevé  : devoir affronter chaque jour la présence de Tommy, qui travaille avec elle…


L'avis d'Audrey:

L'idée de départ était assez intéressante. Une histoire d'ado assez vraisemblable qui peut facilement nous parler. Une fille perdue dans un univers familial peu reluisant, traînant avec elle depuis des années une réputation horrible. Une simple jeune fille regrettant ses erreurs de jeunesse, ne sachant pas vraiment quoi faire pour être aimée ni quoi faire tout simplement pour s'aimer elle-même. 
Tout le livre fait d'une longue introspection. Celle de Deanna, cette fille perdue.
Deanna a succombé au charme de Tommy le meilleur ami de son grand frère. Elle avait alors 13 ans, lui 17 et s'est laissé embarquée dans une relation glauque et malsaine. Depuis 3 ans, son père la méprise, le lycée entier  rit d'elle et son grand frère et sa mère son accaparés par leur vie misérable, à essayer de joindre les deux bouts. 
L'été commence et Deanna décide de prendre de bonnes résolutions, elle cherche un travail, et se met à coucher sur le papier ses sentiments profonds...
Ainsi le récit est alterné entre les sentiments de Deanna, plein de métaphores et de poésie, une fille perdue dans les vagues, ("La fille pensait à la mer plate et métallique. Morte") et celui bien plus terre à terre d'une ado paumée en manque d'affection. 
Deanna se retrouve confrontée à son pire cauchemar en la présence du fameux Tommy, celui qui a ruiné sa réputation et qui se retrouve à travailler avec elle. 3 ans de plus ne lui ont apparemment fait aucun bien, il est imbus de sa personne et toujours aussi gougeât, un véritable petit con. Puis il y a ses deux meilleurs amis, Jason et Lee qui sortent ensemble. Cette relation fait naître en elle une terrible jalousie culpabilisante. Enfin il y a son grand frère, sa copine et leur bébé qui ne demandent qu'une chose, quitter au plus vite la piteuse maison familiale et finalement laisser derrière eux Deanna à son destin. 

Tout le récit se fait sombre et le lecteur suit Deanna dans cette vie qu'elle n'arrive pas à embrasser. Certes, Deanna est assez touchante et attachante mais je l'ai trouvée si passive, si soumise. J'avais envie qu'elle soit plus pugnace, qu'elle soit plus violente et rebelle. Qu'elle traite Tommy comme le dernier des derniers... Mais j'ai attendu et j'ai trouvé le roman assez plat au final. Un récit très réaliste et triste.
Tout sonne assez juste, l’héroïne est humaine, j'ai compris chacun de ses gestes et certaines de ses paroles, mais j'avais envie qu'elle soit plus héroïne qu'anti-héroïne, plus active. 

Alors parfois je m'emporte sur le manque de réalisme des romans young-adult et le fait qu'ils rendent leurs personnages un peu trop charismatiques, là je ne vais pas me plaindre du contraire. Sauf que vu la situation de départ j'avais envie d'une plus franche revanche sur la vie de la part de Deanna...

Cela étant le roman se lit d'une traite et j'ai aimé l'univers de cette histoire et certains personnages secondaires. J'aurai simplement aimé que l'auteur aille plus en profondeur et exploite davantage les situations et la psychologie de chacun...




lundi 7 août 2017

L'héritier des Beaulieu


Résumé:

La cinquantaine séduisante, Barthélémy est l'aîné des Beaulieu, imprimeurs de père en fils depuis plus de deux siècles. P-DG de l'entreprise familiale dont il a fait un groupe industriel prospère, il est à la fois un homme d'affaires accompli, un mari résigné et un fils mal aimé. Et il dirige son affaire avec poigne, en regardant de l'avant.
Pourtant, Barth n'a pas de fils à qui léguer son patrimoine et, lorsque sa mère tente de lui imposer un pâle successeur, la tension monte au manoir de Carrouges, où la famille vit en tribu. Car chacun, bien sûr, tient à préserver ses propres intérêts.
Mais le sort va s'en mêler en révélant un terrible secret qui remettra en question le passé de Barth... et le placera face à la seule femme qu'il ait jamais aimée. L'occasion pour lui de mettre un peu d'ordre et de sens dans sa vie.


L'avis d'Audrey:

Voici mon deuxième roman de Françoise Bourdin. On y retrouve ses ingrédients favoris: la grande famille, un domaine, des réussites professionnelles, et des vies amoureuses tumultueuses chargées de secrets...


Mais là en prime on a un héros imbuvable, un quasi anti-héros . Un homme aussi antipathique, égocentrique qu'autoritaire qui remet en place tout le monde et le fait là où ça fait bien mal. Barth, ou Barthélémy, "comme le massacre" (ce qu'il se plait à dire) porte ce roman. A lui seul on a le fils mal aimé, l'amant, le patron autoritaire, l'homme d'affaire impitoyable, le grand frère qui se mêle de tous, le pire gendre imaginable et le mari si facilement détestable. 
Et finalement, tout le monde l'admire, l'aime ou le redoute. C'est un personnage charismatique à souhait, difficile de faire plus charismatique d'ailleurs. Dans son monde tout s’emmêle le jour où arrive un neveu improbable, le fils de son frère disparu. Pour lui qui n'a pas eu d'enfant, touché par une stérilité dont il ne fait aucune gloire, tout est remis en question lorsque sa mère lui met dans les pattes ce jeune homme de 20 ans qui est en train de gâcher sa vie dans la drogue. La confrontation de ces deux hommes est assez intense et riche en répliques cinglantes. Pour les répliques bien cassantes vous aurez là l'embarras du choix du début à la fin du livre.


Mais comme tout bon roman de Françoise Bourdin, les héros ont le cœur tendre, sont romantiques et se laissent facilement entraînés par des romances compliquées. Le tout dans l'univers de l'imprimerie. Elle nous embarque dans le ronronnement des machines et de l'atelier centenaire, celui qui a imprimer Flaubert et a su s'adapter aux nouveaux produits. Un univers de l'entreprise de haut nom trés bien décrit dans une Normandie paisible. 

Au final, une lecture très agréable, une romance avec du piquant, le piquant des histoires de familles, de leurs lourds secrets avec des personnages toujours très attachants.

J'aurai peut être aimé que dans ce décor l'auteur développe la personnalité de Stéphane, son lien avec son oncle et évoque davantage son enfance, ses parents... Mais après tout il y en avait essentiellement pour Barth, le centre de ce roman ! Un Barth exécrable que l'on apprend à aimer au fil des pages.

Bref un récit assez sympa, une romance douce amère toujours portée par un style soigné et un univers dense.

vendredi 4 août 2017

Dernières adaptations ciné

2016-2017 a été assez riche en adaptations ciné. 

Voici un roman young-adult récemment adapté au cinéma que j'ai testé pour vous !


Le roman "Le dernier jour de ma vie" ou "Before i fall", de Lauren Oliver




L'avis d'Audrey sur le film:

J'ai trouvé l'adaptation assez bien rendue. Certes il n'y a pas tout le récit, et nombreux éléments et détails du roman qui donnent son intelligence et toute sa subtilité manquent au film. Nombreux personnages secondaires ou situations qui faisaient la trame de fond, le fil conducteur de la narration. 

Mais au final l'amitié des quatre filles superficielles et populaires est assez bien retranscrite. Elles sont toutes les quatre impeccables dans leur rôle d'ado véritables icônes de leur lycée. 
Notamment Zoé Deutch qui campe le rôle de l'héroïne et tient assez bien le film par sa fraîcheur et son visage d'ange. Ses moues, ses manières crèvent l'écran. Elle incarne Sam qui meure chaque jour, avec assez de justesse. J'ai beaucoup aimé cette actrice qui évolue assez bien dans ce drame contemporain. 
Et puis surtout il y a ces magnifiques paysages nord américains, ces décors de maison, dans un froid et un ciel gris qui donnent cette atmosphère si sévère et glaciale au film.

Dans l'ensemble une bonne adaptation, qui ne donne pas toute l'intensité et les subtilités dramatiques du récit mais c'est souvent le lot des choix scénaristiques.

sortie française juillet 2017